Rouler en trottinette électrique : une assurance est-elle obligatoire ?

La trottinette est parfois considérée comme un jouet. Cependant, elle peut être utilisée en tant que moyen de déplacement pour éviter de marcher à pied sur une longue distance. Alors que vous avez choisi une trottinette motorisée, vous vous demandez sûrement si la souscription de l’engin à une assurance serait indispensable.

L’importance de l’assurance trottinette électrique

L’assurance concerne principalement tous les moyens de transport motorisés. Si vous songez à acquérir une trottinette électrique qui propose une vitesse de plus de 25 km/h, vous devrez contacter en avance un assureur de votre région. En fait, l’assurance trottinette électrique est obligatoire en termes de responsabilité civile et de sécurité, car la machine fait partie des engins de transport personnels motorisés (EDPM).

En France, les trottinettes électriques peuvent être soumises à des contrôles routiers par les autorités, comme tout autre véhicule à moteur. Dans ce sens, il convient de ne jamais se séparer de son justificatif d’assurance et aussi d’un certificat de conformité communautaire lors d’un déplacement en trottinette.

Les conditions d’éligibilité pour l’assurance

La trottinette électrique est un transport favorable pour fuir les bouchons et aussi pour économiser les coûts des carburants. Elle peut vous accompagner pour divers trajets importants au quotidien : pour rejoindre l’université ou le bureau, pour les courses matinales dans une boulangerie de la ville, pour visiter les amis, etc.

L’assurance trottinette électrique est dédiée pour les conducteurs de plus de 12 ans. En agglomération, l’usager doit accepter de ne jamais rouler sur les trottoirs pour éviter de représenter un danger pour les piétons. La vitesse maximale de 50 km/h n’est pas à prendre à la légère. L’assureur a le droit de demander une visite technique pour vérifier la bonne fonctionnalité de sa trottinette électrique. L’engin doit être muni de freins, de feux de position et d’un avertisseur sonore. Vous devrez porter un casque de protection à chaque déplacement. Le port d’un gilet rétro-réfléchissant est vivement conseillé pour un voyage du bon matin ou de nuit.

Les garanties de l’assurance trottinette électrique

L’assurance trottinette électrique se révèle fortement utile en cas d’accident. Elle pourra vous aider à couvrir les dépenses liées aux soins de vos blessures ou des dédommagements d’un tiers. L’assurance s’avère également valable pour une défense pénale lorsque vous faites face à une poursuite judiciaire pour des fautes causées à des tiers.

Vous l’aurez compris, l’assurance de votre trottinette s’avère indispensable pour couvrir les dommages corporels et les pertes matérielles. L’assureur vous accordera une contribution financière considérable si votre trottinette est totalement dégradée après une collision avec une voiture.  De plus, vos frais médicaux seront remboursés que vous ayez subi des chocs violents ou seulement des égratignures.

Néanmoins, vous serez soumis à quelques règlementations spécifiques imposées par votre société d’assurance. Votre assureur peut annuler votre prise en charge lorsque vous vous trouvez en difficulté en effrayant les normes de la sécurité routière.

Monoroue, gyroskate, gyropode : ces nouveaux moyens de locomotion
Trottinettes électriques : quelle est la réglementation ?