Trottinette électrique : moteur dans la roue ou transmission par courroie ?

La trottinette électrique est actuellement en vogue sur le marché. Elle est très appréciée d’ailleurs dans le milieu urbain pour ses multiples atouts. Pour un premier usage, il s’avère nécessaire de se renseigner sur certains points avant de faire l’achat d’un modèle motorisé quelconque. D’ailleurs, l’un des plus importants à voir de près est le moteur d’une trottinette électrique.

De quoi se compose la trottinette électrique ?

D’une manière générale, la trottinette est dotée d’un deck entre les deux roues. Il sert de colonne vertébrale pour ces dernières. C’est là que l’usager posera ses pieds. L’engin est aussi composé d’une fourche avec un guidon. C’est ce qui conditionne l’équilibre et la maniabilité du dispositif. Aussi, qu’il soit motorisé ou non, il se doit d’avoir un système de freinage. Par ailleurs, en ce qui concerne le moteur d’une trottinette électrique, il permet au bolide en question de se mouvoir sans assistance extérieure. Celui-ci s’accompagne évidemment d’un contrôleur électronique. On compte encore la batterie, le chargeur, une commande au niveau du guidon et d’autres appareillages assurant le confort et la sécurité d’usage.

Les critères de choix du bon modèle

Devant la multitude de choix disponible sur le marché, il n’est pas du tout facile de trouver le bon modèle. Certes, il faut noter qu’il n’y a pas vraiment de trottinette légère, avec une grosse autonomie, une puissance qui surpasse les espérances et à prix abordable. Mais, on peut toujours se référer à quelques critères importants pour trouver le modèle qui convient à ses besoins. À savoir, la vitesse, l’autonomie, le poids, le confort, l’ergonomie et la position de conduite, la puissance du moteur, la batterie, etc. Justement, on distingue deux types de moteurs d’une trottinette électrique. L’un est intégré dans la roue avant ou arrière, ou sous le plateau. Les fabricants le classent de type « brushless », c’est-à-dire sans balais. Il caractérise souvent les modèles moins chers, mais simples d’usage. L’autre est équipé d’une transmission par courroie. Cela peut user avec le temps du fait qu’elle assure la vitesse dans les montées. Généralement, les modèles avec un tel composant sont un peu encombrants. Alors, le choix ne doit pas se baser uniquement sur le moteur. En effet, quelques questions méritent d’être posées. Pour son usage, a-t-on besoin d’une trottinette électrique pour parcourir une longue distance ? Est-il nécessaire de franchir les côtes avec son bolide ? En aura-t-on besoin pour aller dans le métro ou le bus ?

Comment en faire bon usage ?

Lorsqu’on a trouvé le modèle de trottinette qui convient à ses besoins, un entretien oblige afin de le préserver aussi longtemps. Lors de l’usage, il faut éviter d’appuyer à fond sur l’accélérateur. Cela risque d’entraîner le véhicule vers le haut. Avant chaque conduite aussi, il faut avoir l’habitude de vérifier les vis au cas où il en manque. Au démarrage, il faut partir aussi lentement que possible. En outre, le port des accessoires indispensables est à ne pas négliger (casque vélo, gilet jaune, rétroviseur, cadenas ou antivol).

Comment bien entretenir sa trottinette électrique ?
Que faut il savoir sur les batteries de trottinettes électriques ?